fbpx

Thierry Villières

The Lean Man, aux manettes de la production et de la finance !

Son dada c’est les « indicateurs » et autres « KPI ». Son but: une organisation simple, efficace et humaine. Prêt à prendre la route au milieu de la nuit pour aller chercher des pièces en cas de rupture de stock. Ses drogues: le café et France Culture.

Pourquoi NaïtUp ?

J’aime l’équipe d’hommes et de femmes qui constituent NaïtUp.
Parmi mes moment préférés, paradoxalement pour moi qui ne suis pas commercial, ce sont les salons.
Voir les yeux des clients et entendre leur « Wahouu !! » : je sais alors pourquoi je travaille.

Mon meilleur souvenir en Hussarde

Au début de NaïtUp, on faisait des déplacements vers ou via la Suisse.
Avec Patrice on dormait dans le Jura avant d’aller livrer les clients.
Où quand on dormait sur une aire d’autoroute au retour d’un salon…

Fan de ?

des repas autour d’un bon repas .