fbpx

Toujours propre, même en camping sauvage !

5 Mar, 2021

Comments

« Comment chier dans les bois, pour une approche environnementale d’un art perdu ». Voici le titre du best-seller international de Kathleen Meyer consacré à la problématique des déchets naturels en bivouac. Si vous envisagez de partir à l’aventure, la question de l’hygiène vous a sans doute traversé l’esprit. Peut-être est-elle même une source d’inquiétudes. Pas de panique ! Que ce soit pour la vaisselle, la lessive ou la douche, nous avons les réponses à vos questions et vous proposons de quoi  rester propre, même en camping sauvage !

Si ce type de bivouac vous parle moins, sachez qu’il est possible de s’arrêter avec la tente dans un camping ou chez des particuliers en mode Gamping afin de pouvoir utiliser des sanitaires.

Quels produits utiliser ?

C’est la première chose à laquelle vous allez sans doute penser en préparant votre sac. Il est en effet important de bien vous organiser afin d’avoir le nécessaire. Côté hygiène corporelle, nous vous conseillons d’opter pour des savons et des shampooings solides. Glissés dans une pochette en tissu, ils ne risquent pas de dégouliner. Vérifiez leur composition et préférez des produits certifiés bio, écologiques et biodégradables. Comme ça, pas d’emballages plastiques, pas de produits chimiques nuisibles et vous cumulez hygiène et pensée pour la planète.

Savon solide pour se laver en bivouac

Savon solide de la marque Dr. Bronner’s.

Certains savons polyvalents vous permettront de vous laver le corps et les cheveux, l’idéal pour un maximum d’économies et ne pas trop vous encombrer. Si vous avez l’âme créative et aimez les DIY, vous pouvez fabriquer votre propre dentifrice ou votre lessive en poudre. Des tutoriels sont disponibles sur internet. Nous vous conseillons également d’emporter des gants de toilette en coton et des serviettes microfibre pour un séchage rapide.

Emporter du gel hydroalcoolique est également une bonne idée, ne serait-ce qu’à cause du contexte sanitaire ou tout simplement pour vous protéger des germes. Il est en effet recommandé de désinfecter vos mains après être allé aux toilettes ou avant de manger afin d’éviter les mauvaises surprises. Si vous devez vous laver, faites attention à l’endroit où vous vous trouvez et abstenez-vous d’utiliser le savon dans les cours d’eau par exemple.

Et la douche ?

Une fois que vous avez vos produits, il est temps de les utiliser. Vous pouvez pour cela choisir la solution qui vous convient parmi celles listées ci-dessous. Le strict minimum ? Une bassine d’eau et des gants de toilette. Pour une somme modique, vous pouvez faire une petite halte dans un camping et utiliser ses équipements. De nombreuses communes mettent également à disposition des douches municipales gratuites ou peu chères.

Et si l’on est en pleine nature ? Il est alors possible d’emporter votre douche partout avec vous, comme une douche portable à pression. Vous n’aimez pas l’eau froide ? Choisissez une douche solaire, remplissez d’eau son sac, laissez-le au soleil et vous aurez de l’eau tiède ! Votre réchaud à bois peut également vous servir pour chauffer de l’eau. Il existe également des chauffe-eaux portatifs tels que le Kampa Geyser.

Si vous êtres préoccupés par le choix des matériaux de fabrication de votre douche, sachez que certaines sont en inox ou en bois. Mais il est vrai que porter une attention particulière à cette donnée vous assure d’avoir un produit doté d’une longue durée de vie. Une bâche ou une cabine de douche portable vous préserveront des regards indiscrets. Cette dernière a l’avantage d’être facilement repliable et vous protégera du vent.

Bivouac avec tente de toit cabine de douche et réchaud

Bivouac avec tente de toit cabine de douche et réchaud (Mickael Nazon photographie)

Attention, quel que soit le moyen que vous choisissez, douchez-vous sur de la terre et surtout loin d’un cours d’eau (50 mètres environ) afin de ne pas dégrader les milieux . La gestion de votre eau va également être primordiale, puisque vous aurez également besoin de vous hydrater. Gardez cela à l’esprit. Utilisez de l’eau non potable pour vous laver, vous pourriez avoir besoin de la potable pour d’autres tâches. En ce qui concerne l’hygiène, l’eau de pluie ou l’eau d’un ruisseau pourront très bien convenir, tout du moment qu’il ne s’agit pas d’eau stagnante.

Comment laver mes vêtements et faire ma vaisselle ?

C’est ici que la conservation de l’eau potable intervient puisque vous allez l’utiliser pour votre vaisselle. Si vous craignez d’être à court d’eau, vous pouvez parfaitement investir dans un filtre à eau afin d’obtenir de l’eau potable en toutes circonstances. Petite astuce pour votre vaisselle : faire chauffer l’eau ! Non seulement c’est plus sain mais cela vous simplifiera aussi la tâche. Prenez deux bassines, une pour le rinçage, l’autre pour le lavage et c’est parti ! Là encore, jetez votre eau le plus loin possible d’un ruisseau.

Prêtez-y également attention pour votre lessive ! Ne lavez pas vos vêtements dans un point d’eau, quel que soit le produit dont vous vous servez. Utilisez de la lessive biodégradable en poudre (que vous aurez peut-être fabriquée vous-même, qui sait !) ou un produit biodégradable multiusages. Vous pouvez appliquer la même méthode que pour la vaisselle en séparant la bassine de lavage et la bassine de rinçage. L’eau du rinçage peut-être gardée pour la prochaine lessive.

Une autre méthode consiste à vous procurer un bidon dans lequel vous placerez votre linge, avec votre lessive et votre eau, à l’arrière de votre véhicule. Le bidon sera ainsi ballotté pendant le trajet et hop !, vous venez de fabriquer votre propre lave-linge !

Bien sur, pensez au séchage de vos vêtements, suspendez-les si possible, cela leur évitera de sentir mauvais. Nous vous recommandons pour cela d’avoir de la ficelle dans votre sac.

Et les WC ?

Question peut-être moins « glamour » mais ô combien essentielle ! La solution la plus simple est de creuser un trou et de le reboucher après. Par ailleurs, et c’est là que « Chier dans les bois », devient un art, nous vous conseillons de choisir votre localisation en fonction des sols et des eaux environnantes. Vous pouvez vous référer au livre en question pour plus d’informations. Il est aussi possible de vous procurer différents modèles de toilettes sèches.

N’oubliez pas de laisser la nature telle que vous l’avez trouvée donc emportez le papier toilette avec vous dans un sac bien fermé que vous jetterez dès que possible et le tour est joué ! Une autre solution est l’incinération avec votre réchaud à bois.

Livre référence sur l'hygiène en camping sauvage

Le livre référence

Vous pouvez également improviser un espace toilettes avec une tente de douche. Pour les femmes, il existe également des urinoirs féminins qui vont permettront de « pisser debout ». Par ailleurs, une coupe menstruelle peut s’avérer utile si vous avez vos règles en pleine nature. Autrement, vous pouvez aussi emporter des tampons et des serviettes, à également ranger dans un sac.

Nous espérons avoir répondu à la majorité de vos questions ! N’hésitez pas à partager cet article s’il vous a intéressé ou à nous adresser vos interrogations si vous en avez. De même, n’hésitez pas à nous dire si vous considérez que nous avons fait un oubli ou une erreur, nous vous lirons avec plaisir !

A très bientôt sur le blog de NaïtUp !

A lire aussi

À la découverte de la Lozère

À la découverte de la Lozère

L’une des grandes forces de notre région est la diversité de ses environnements naturels. Aujourd’hui, je vous emmène en Lozère. Vous pourrez d’ailleurs nous y retrouver lors des Natural Games de Millau avec une TriUp et une Quatrö du 23 au 26 juin. Imaginez que vous...

Le grand auvent sera disponible à l’automne !

Le grand auvent sera disponible à l’automne !

Envie de monter et descendre de votre Hussarde au sec ? De pouvoir manger devant votre tente à l’abri et à l’ombre ? Ce sera bientôt possible avec le grand auvent que nous commercialiserons à l’automne. Vous étiez nombreux à l’attendre et nous vous remercions pour...

Vers plus d’autonomie en bivouac

Vers plus d’autonomie en bivouac

Comment devenir plus autonome lors de vos voyages en Hussarde ? Nous étions présents le week-end dernier au salon du Survivalisme et de l’Autonomie à Paris. Nous nous positionnons plus du côté de l’évasion plutôt que des paysages post-apocalyptiques, mais la...

0 Comments

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest